Général, PR
   

No 6 du Modèle NATA - la tactique ultime

No 6 du Modèle NATA - la tactique ultime

Après avoir identifié les mots clés, le fameux « pourquoi parlerait-on de vous », rédiger votre communiqué, identifier les journalistes et blogueurs que vous souhaitez joindre, quelle est la tactique ultime que vous devriez utiliser?

La tactique ultime, celle qui est bien souvent laissée pour contre est pourtant toute simple : il s’agit des suivis et des relances. Les fameux « sales pitchs » !

Combien de fois avons-nous entendu des entreprises nous dire : « Nous leur avons pourtant envoyé un communiqué et nous n’avons eu aucune réponse, donc les RP ça ne fonctionne pas. » 

Réduire notre profession à l’envoi de communiqué est trop facile. Saviez-vous que les relations publiques dans le domaine des produits de consommation s’apparentent aux ventes? En effet, lorsqu’il s’agit de  joindre un journaliste ou un blogueur il est utile de développer des techniques de vente.

Nous aimons dire, chez NATA PR, que nous utilisons des techniques de vente douces. Rien ne sert de harceler à répétition le journaliste visé. Ne dévoilez pas tout dans le premier courriel que vous envoyez. Gardez des informations clés pour relancer les personnes visées qui pourraient être : des saviez-vous que le produit X est une innovation dans son secteur… qu’il a rempoté des prix, etc. Il faut savoir être créatif dans vos relances et savoir aussi que les journalistes peuvent recevoir des centaines de courriels par jour. Votre communiqué est peut-être passé complètement inaperçu et n’a pas capté l’attention des journalistes simplement parce que l’objet de votre courriel est trop long et pas assez clair.

Nous recevons tous de nombreux courriels, il faut donc trouver et identifier ce qui captera l’attention en une fraction de seconde. Par exemple, la vitamine C est un sujet recherché par les journalistes de la beauté. Si votre titre ne mentionne pas cet ingrédient, il y a de fortes chances que votre communiqué soit tout simplement ignoré.

Il est donc clair qu’un seul envoi risque fort de ne pas générer les résultats espérés. Il ne faut pas hésiter à prévoir plusieurs envois, mais pour lesquels vous aurez un titre de courriel différent par exemple.

Il faut jouer de créativité et relancer les journalistes et les influenceurs que vous souhaitez joindre. Et si les courriels ne semblent pas suffirent, n’oubliez pas que le téléphone existe toujours…